Mathieu SIMONNET

Mathieu SIMONNET


Enseignant Chercheur
Dépt. Logique des Usages, Sciences Sociales et de l'Information

Téléphone : 02 29 00 12 74
Télécopie : 02 29 00 10 30
Courriel : mathieu.simonnet@imt-atlantique.fr
ENST Bretagne
Titre

GeoTablet, une application cartographique pour les personnes déficientes visuelles

Auteur(s)

SIMONNET Mathieu1, BOTHOREL Cécile3,2, MAXIMIANO Luiz Felipe1, THÉPAUT André1,2

Type de document

Communication dans une conférence avec acte

Source

Handicap 2012, Paris : IFRATH, 13-15 juin 2012, Paris, France, 2012, vol. 7, pp. 8-13, ISBN 978-2-9536899-2-1

Année

2012

Résumé

Qu'il s'agisse du plan d'un quartier ou des frontières géopolitiques, l'exploration de l'environnement géographique est une difficulté majeure pour les personnes déficientes visuelles. Depuis les années 1980 différentes applications, plus ou moins instrumentées, proposent des solutions pour appréhender l'espace en l'absence de vision. Aujourd'hui, l'avènement des smartphones et tablettes tactiles, pose de nouvelles questions sur l'accessibilité des interfaces homme machine dédiées aux applications géographiques sur des écrans tactiles standards. Dans ce contexte le projet européen Haptimap a mis au point un framework fournissant des outils pour gérer les affichages visuels, tactiles et auditifs des données géographiques libres. Une première application, " Pocket Navigator ", offre un guidage tactile point à point à travers la ville. Le projet GeoTablet consiste à expérimenter l'efficacité de différents retours tactiles, auditifs et vocaux en situation mono ou multi contacts pour une simple exploration de l'environnement sur un écran tactile. Les problématiques de la discrimination des éléments, de la navigation dans l'environnement, des changements d'échelle ainsi que de la gestion des couches d'informations constituent l'essentiel de notre questionnement. A la différence d'un poste fixe équipé d'un bras à retours de force, un écran tactile constitue en lui-même un espace de médiation géographique exploitable. Cependant, l'absence d'éléments tangibles suggère une étroite collaboration entre les contacts des doigts d'une part, et les déclenchements des vibrations, des artefacts auditifs et des annonces vocales d'autre part. Cet article vise à évaluer l'utilisabilité ainsi que les représentations spatiales intériorisées à partir de différentes combinaisons de ces modalités d'interactions. Actuellement en phase de co-conception avec les utilisateurs, nous présentons notre application "GeoTablet". Nous mettons l'accent sur nos premiers tests et sur la problématique de l'accessibilité des applications géographiques pour les personnes déficientes visuelles.

Labos

1 : INFO(TB) - Dépt. Informatique (Institut Mines-Télécom-Télécom Bretagne-UEB)
2 : Lab-STICC(TB) - Laboratoire en sciences et technologies de l'information, de la communication et de la connaissance (UMR CNRS 6285 - Télécom Bretagne - Université de Bretagne Occidentale - Université de Bretagne Sud - ENSTA Bretagne - Ecole Nationale d'ingénieurs de Brest)
3 : LUSSI(TB) - Dépt. Logique des Usages, Sciences Sociales et de l'Information (Institut Mines-Télécom-Télécom Bretagne-UBL)

Mots clés

Déficience visuelle, géographie, exploration de carte, tablette tactile

Référence

12083

retour à la liste des publications
Technopôle Brest-Iroise - CS 83818 - 29238 Brest Cedex 3 - France
Tél : 33 (0)2 29 00 11 11 - Fax : 33 (0)2 29 00 10 00